Les Mages Bleus

Clan créé par de véritables amis,

les Mages Bleus sont pacifistes, soigneurs et loyaux.

 

 

 

Accueil     

L'histoire

Nos persos

Le jeu

Les cartes

Le bestiaire

Les quêtes

Le forum

Le chat

Les liens

Contact                     

 

 

 

 

Problème de fonctionnement avec Mozilla...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’énigme des Mages Bleus

 

Vinrent ainsi deux habillés d'un bleu outremer dont l'histoire ne parle peu, pour ne pas dire pas du tout. On peut en apprendre tout de même dans les Contes et Légendes Inachevés, Troisième Age : "Des deux Messagers Bleus, on ne sut pas grand-chose dans l'Ouest - de la Terre du Milieu -, et ils n'avaient d'autres noms hors Ithryn Luin, les "Mages Bleus" ; car ils se rendirent à l'Est avec l’approbation de Curunír, mais jamais ne revinrent ; et à ce jour, on ignore s'ils restèrent dans l'Ouest pour accomplir la mission qui leur avait été confiée, ou bien s'ils trouvèrent la mort, ou encore, comme le pensèrent certains, s'ils succombèrent aux machinations de Sauron, et furent par lui réduits en servitude."

Ayant échappé à Saroumane le traître, leur mission consistait à explorer l'Est, non pas de la Terre du Milieu, mais plus loin encore. La mission de convaincre tous les peuples libres à la lutte contre Sauron.

Un long voyage commença pour les Ithryn Luin. Affrontant milles démons, traversant milles contrées où le ciel était figé et la terre devenue obsolète, leur magie s’était épuisée ; prenant son essence divine dans le ciel et la terre, dans l’eau et le feu, à la terminaison des Terres dévastées et vides d’humanité, la magie bleue s’éteignît.

Mais un paysage nouveau se présenta à eux ; fourbus et courbaturés, ils sentirent, une pulsion au plus profond de leur sens, la pureté de la toute puissante magie bleue. Une Terre peuplée de toutes sortes d’êtres ; voleurs et assassins y convoitent, monstres et chimères s’y côtoient, mais aussi des hommes de bontés semblaient y maintenir une paix fragile.

Pour les Ithryn Luin, s'ils ont eu du mal à sortir vivant de leur long voyage, ils sont pétrifiés par les épreuves qui les attendent, risquant de leur être fatales. Il leur vint une idée. S'entraîner lourdement afin d'être de taille à affronter tous les dangers. Mais arriver à un tel niveau, demande du temps... Enormément de temps, et afin de tromper leur ennui, de temps à autre, entre deux combats, sur un air de biniou, nos héros décident de se promener et d'apprendre quelques compétences.

Ils rencontrèrent le jeune Mage Mormaloneu, qui ne pouvait supporter ce Nom et prit le sobriquet moins superflu de momo. Il leur montra les pièges, les biens et les méfaits de ces Terres, mais aussi des endroits où l’on pouvait trouver les plus extraordinaires champignons magiques. Ils se séparèrent sur le corridor, de sa modeste demeure, se jurant de se revoir en d’autres lieux.

A la croisée d’un chemin, il tombèrent nez à nez sur une étrange créature ; boutonneuse, boiteuse à la langue bien pendue. La créature, tout droit sortie d’un caveau, ne cessait de bavasser, malgré son affreux zozotement et se révéla enfin, en leur dérobant bourses et victuailles. Ils apprirent plus tard, qu’il s’agissait d’un vieux troll belliqueux, rejeté par sa fratrie, le jugeant par trop ambitieux.

Fatigués, découragés, nos deux compères étaient sur le point de renoncer à leur quête, -après tout, Curunír les attendait certainement encore dans les Terres du milieux-, quand un homme aux cheveux blanc trop longs et à la moustache drue, leur offrit gîte et couverts. L’homme devait être un alchimiste, il se prénommait Heinsteinaos et leur exposa fièrement ses divers théories ; il expliqua que l’univers était en constante expansion, que les chaises sur lesquelles ils étaient assis, n’étaient autre que vide et énergie. Les Ithryn Luin incrédule, se dire qu’il s’agissait d’un vieillard à l’esprit dérangé et il décidèrent de poursuivre leur aventure.  

Par une nuit sombre, le long d'une route solitaire de campagne, alors qu'il cherchait un raccourci qu'il ne trouva jamais… Pardon, je m’égare. Au détour d’un sentier, un grillon se mit à chanter, ce qui attira l’attention de nos amis. Il trouvèrent une vielle épée rouillée, plantée dans un rocher. Ils la regardèrent avec étonnement et lurent quelque mot gravé dans le rocher : Excaliburne... Sans doute s’agissait-il d’une inscription faite par un vieil ivrogne et ils décidèrent qu’il n’y avait pas de quoi en faire légende et poursuivirent leur chemin…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En plein milieu du désert, ils trouvèrent un très vieux Mage cafouillant et radotant, appelé Argan. Traînant une brouette remplie de toute une collection de vieux grimoires, il émanait de ce vieillard cocasse, une infinie sagesse. Le visage flétri, usé par les années, une flamme d’un bleu superbe, brillée derrière ses lorgnons d’un autre age. Ses connaissances en la magie  étaient immenses et il leur apprit de nouveaux sorts bleus, destinés aux soins des déshérités. Toute la beauté de la magie bleue se libéra, dissipant dans une somptueuse volupté, tous les symptômes inavoués de l’hérésie. C’est près d’une fontaine par laquelle coulait une eau d’un bleu turquoise, que leur destin fut scellé à jamais.

D’autres entendirent les Ithryn Luin et leur magie nouvelle en ces Terres et décidèrent de suivre leur trace, empreinte de beauté et de lumière, signe de bonté, l’aura bleue se répandait comme une douce mélodie, jetant à terre monstres, Mastodontes et assassins, envoûtant voleurs et ivrognes, soignant valets et impies, cerfs et cigognes, les Ithryn Luin prirent définitivement le nom de Mages Bleus.

Ainsi naquit, la véritable histoire des Mages Bleus, en un autre monde semait d‘embûches, de monstres avides, d’assassins et de voleurs belliqueux ; le monde de Silver World.

 

 

Contact : Phileasfogg